Cinq routines d’étudiants pour réussir ses examens

| | | 1 commentaire

Réussir ses examens, comment faire ? Je me suis souvent posé la question. Une chose que j’ai pu observer est que beaucoup d’étudiants appliquent une ou plusieurs routines quotidiennes.

Je partage avec vous cinq routines facile à mettre en place et que j’ai constatées chez plusieurs personnes. Le plus amusant c’est qu’elles vous accompagnent par la suite dans votre vie professionnelle. Pour avoir le corps et l’esprit sain. Un moral de gagnant et une vie simplifiée. Car honnêtement, on aime étudier que quand c’est agréable et c’est pareil au travail.

Alors allons-y ! Voici les cinq routines que je vous propose pour bien réussir ses examens.

Réussir ses examens en se levant tôt

Après avoir suffisamment révisé les étudiants qui réussissent se lèvent tôt pour libérer leur esprit. Le jour de l’examen il est inutile de continuer à réviser. C’est auparavant qu’il fallait mettre en place la connaissance dans notre tête. Il est préférable d’avoir l’esprit libre. C’est pour cela qu’on commencera la journée calmement.

Pour réussir vos examens levez-vous une heure avant l’heure prévue. Commencez par un léger étirement, puis aller vous passer de l’eau froide sur le visage et regardez-vous dans le miroir. Vous pouvez dans votre tête ou mieux à voix haute vous dire que vous allez réussir cet examen. Pensez à sourire, vous êtes le seul qui puisse vous juger, l’autosatisfaction vous donnera la confiance nécessaire.

Buvez un verre d’eau chaude ou tiède si cela est trop dur pour vous. Cela permettra à votre corps d’éviter d’avoir des problèmes gastriques pendant votre examen. Vous pouvez finir avec trois gargarismes si vous devez passer un oral.

Les étirements

Mettez-vous dans un lieu au calme et effectuez une série d’étirements d’une quinzaine de minutes. Il est inutile de forcer. Détendez vos muscles pour vous préparer à quelques heures d’attente, de préparation et d’examen. Le concours de souplesse est pour un autre jour.

Terminez vos exercices d’étirements avec une séance de méditation de cinq à vingt minutes. Encore une fois, évitez la performance, concentrez-vous à faire le vide. Cela améliorera votre réactivité si vous êtes pris en surprise par une question de l’examen.

Si vous avez encore un peu de temps, lisez un petit texte hors de vos sujets d’examens. Vous y trouverez peut-être un axe de réflexion qui étonnera votre examinateur. On évitera tout de même de nous plonger dans quelque chose qui soulèvera un questionnement. Le but est de rester frais dans sa tête pour répondre aux questions de l’examen.

Personnellement après ma séance d’étirements et de méditation, avant un examen, j’apprécie de lire des haïkus. Ce sont des poèmes très courts japonais. Autrement, je me plonge dans un chapitre de « L’art de la guerre » de Sun-Tzu pour me donner plus de force.

Au terme de cette routine vous devez être arrivé à l’heure où vous avez prévu de vous réveiller. Vous avez maintenant le temps de prendre une douche et un petit déjeuner tranquillement.

Pour réussir ses examens il faut manger convenablement

En ce jour d’examen on privilégiera une alimentation riche en protéines et en bon gras. J’insiste sur le dernier point. C’est le gras qui permettra à votre cerveau de fonctionner correctement. Il faut lui donner sa nourriture pour qu’il soit au top de ses fonctions. Bien que je sois un adepte du jeûne complet ou partiel, si l’examen est en matinée, je prends un petit déjeuner. Il est plus sage d’éviter d’avoir des envies de manger ou de l’inconfort alors qu’on est focalisé sur notre épreuve.

Les étudiants qui réussissent leurs examens ont tendance à préférer une alimentation qui évite le sucre. Votre assiette devra être composée d’une part principale provenant de bonne graisse et d’une part secondaire de protéines. Par exemple de l’avocat avec de l’huile d’olive ou de noisette. Vous pourrez l’accompagner avec des œufs que vous faites cuire avec du ghee ou à défaut d’en avoir du beurre. Mais attention, évitez de le faire brûler. Il est important de bien surveiller son feu.

On a banni le sucre et on limitera l’apport de hydrate de carbone qui peut vous endormir si vous êtes dans le stade de digestion. Si on peut choisir, préférez un pain complet à un pain blanc ou au lait type tresse. Une à deux tranches doivent suffire. L’apport en protéines et en graisse sont suffisamment rassasiantes pour que vous puissiez tenir quelques heures d’examen.

Thé ou café ?

Je suis un grand amateur de café et de thé que je consomme dans les règles de l’art. Mais pour réussir un examen mon choix se portera clairement sur un thé vert de type Oolong. Pour garder toutes ses qualités il est conseillé d’avoir une eau à 80° degrés. Si vous en ressentez le besoin avant votre examen, prenez un café. Toutefois pour qu’il soit utile, buvez-le vingt minutes avant d’entrer dans la salle d’examen. C’est après ce temps que la caféine fait son effet. On évite ainsi tout effet de somnolence si on est fatigué.

Pour que son cerveau fonctionne convenablement il faut suffisamment s’hydrater. Il faut boire au moins deux litres d’eau dans la journée. Mon astuce est d’avoir systématiquement une gourde transparente avec moi. De ce fait, je vois l’évolution et je me motive à boire. Ma préférence va pour une contenance d’un litre. Avec l’habitude je la bois rapidement et cela me permet de faire une pause dans mes révisions. Je profite d’aller la remplir pour bouger un peu, prendre de l’air frais et de faire un léger vide dans ma tête.

Pour bien réussir ses examens on arrêtera de boire de grandes quantités d’eau trente minutes avant d’entrer dans la salle. Et bien évidemment on passera aux toilettes avant. On évite ainsi une déconcentration inutile. En période de fortes chaleurs on boit quelques gorgées régulières. Si vous avez le droit d’avoir votre gourde pendant l’examen, vous procédez de même.

Les étudiants qui font des exercices de respiration réussissent mieux les examens

Cela peut sembler étrange mais les exercices de respiration aident à se concentrer. Tout comme la méditation cela opère avec le cerveau. Ce dernier mieux oxygéné et entrainé par des exercices réguliers fonctionne mieux en période de stress. De ce fait, avec une bonne pratique on réussit mieux ses examens.

Comment mettre en pratique les exercices de respiration ? C’est assez simple, tout comme la méditation, on peut s’asseoir en tailleur, en position du lotus ou les fesses reposant sur les talons. On commencera avec une bonne inspiration et on expirera jusqu’à qu’on ait vidé son ventre. Car effectivement, une bonne respiration passe par le ventre. Quand on inspire on remplit le ventre et quand on expire on le vide. Ceux qui respirent uniquement avec leurs poumons ont tout faux. Une fois que vous aurez fait quelques inspirations et expirations, vous commencerez des séries. Pour la première série vous inspirez progressivement en créant des paliers en bloquant l’air à un niveau de votre corps. Le but étant d’arriver à la fin du compte au sommet de la tête. Une fois l’inspiration complète, on fait pareil en redescendant dans le corps et en expirant. Commencez par des séries de trois, puis de six, puis de neuf. Les premières fois on reste sur des séries de trois voir de six si on arrive bien. Faites chacune de série trois fois.

Pour aller plus loin

Quand vous aurez maîtrisé ces séries, vous pourrez commencer l’apnée. On peut le faire en une inspiration ou une expiration mais également avec l’exercice des paliers. Le but de cet exercice est d’augmenter sa capacité de respiration. On travaille l’amplitude des poumons, le diaphragme et l’utilisation de l’oxygène par notre corps. Une fois que vous êtes arrivé à la fin de votre inspiration vous devez retenir l’air sans que cela devienne un exercice d’endurance. Vous devez maîtriser votre limite. Pour commencer retenez votre respiration trois secondes. On augmentera au fil de la série. Une fois l’inspiration terminée, on expire jusqu’à vider tout l’air et on retient trois secondes.

La première fois faites uniquement des séries d’inspirations et d’expirations de trois secondes. Il est conseillé de faire une dizaine de répétitions mais cela doit rester du plaisir. Vous êtes votre seul juge. Arrêtez-vous quand vous atteignez votre limite. Avec le temps vous arriverez à retenir dix secondes. C’est un temps raisonnable pour l’exercice. Vous pouvez monter au-dessus si vous avez une bonne maîtrise mais respectez au moins les dix répétitions.

Limiter le stress

En réalisant ces exercices on prépare notre cerveau et donc notre corps à limiter le stress. On peut alors réussir ses examens tranquillement. Si vous sentez une panique avant ou pendant l’examen et que vous pensez que réussir est impossible ; prenez un peu de temps pour respirer. Vous vous calmerez et votre cerveau sera prêt à libérer toute la connaissance que vous lui avez donnée.

Personnellement j’ai commencé les exercices de respirations grâce à la pratique des arts martiaux. Mais je pense que chacun de vous trouvera cette pratique dans le sport ou l’activité physique que vous pratiquez. C’est un élément important pour l’amélioration de son potentiel physique et psychique.

Les étudiants qui réussissent leurs examens pratiquent une activité physique

On a souvent l’image de l’étudiant performant comme quelqu’un qui est en dehors de la norme. Un peu enveloppé, avec des lunettes et qui en cours de sport est à la traîne. Tout cela est uniquement un stéréotype. Est-ce que vous vous imaginez le jeune étudiant Elon Musk dans cette description ? Évidemment que non. Et pourtant le créateur de PayPal, Tesla ou SpaceX est un génie. Il fait partie de ces créateurs de start-up qui ont apporté leur savoir technique contrairement à d’autres qui ont eu une idée créant un changement de paradigme.

Il y a des personnes dont le physique fait penser que l’activité physique est loin de leurs préoccupations. Prenons Warren Buffet qui fut longtemps l’homme le plus fortuné du monde avant de se faire détrôner par son ami Bill Gates ou Jeff Bezos. Ce gentil octogénaire au physique de grand-père a eu comme un de ses premiers jobs la livraison de journaux. Tous les matins avant d’aller à l’école il livrait à l’aide de son vélo « The Times-Herald » et « The Washington Post ». Avec l’argent gagné il achète ses premières actions de la société Cities Service. Plus tard il deviendra propriétaire du deuxième journal. Jusqu’à aujourd’hui Warren Buffet, qui fut major de sa promotion à l’université, marche régulièrement de chez lui à son bureau. Il a aussi longtemps sillonné à pied sa ville Omaha et celles qu’il visitait à la recherche d’idées d’investissements.

L’exercice physique oxygène son cerveau

Pratiquer une activité physique oxygène le cerveau et permet à notre corps de résister au stress, à la fatigue et à la maladie. Prenez le temps de faire des exercices à votre réveil. Un bon échauffement, quelques exercices de musculation en poids libres et des étirements suffissent à vous garder en forme. Une vingtaine de minutes chaque jour de la semaine et vous serez prêt à réussir vos examens.

Ce programme qui est là pour réveiller votre corps et votre esprit est le départ d’un processus. Profitez de votre journée pour réaliser des efforts. Marchez jusqu’à l’école, montez les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur et lancez vous des défis comme faire un sprint entre deux points.

Personnellement comme Warren Buffet j’apprécie de marcher en ville. Je trouve de nouvelles idées et j’ouvre mon esprit à d’autres réflexions. Cela me permet de me connecter à d’autres choses que mes interactions quotidiennes. De plus, on peut combiner la marche avec des exercices de respiration en mouvement. Mon cerveau est donc ouvert à acquérir des connaissances nouvelles.

Les personnes qui se couchent tôt réussissent mieux leurs examens

La dernière routine ferme cette boucle qui pourrait être plus grande. Il y a bien d’autres routines qu’on pourrait mettre en place. Mais nous y reviendrons dans un prochain article. Fermons dès lors cette boucle. On a commencé par se lever tôt, on finit donc par se coucher tôt.

Comme une évidence pour réussir ses examens il faut aller dormir de bonne heure. On a tous au moins une fois révisé jusqu’au bout de la nuit paniqué par l’idée de l’échec. Au réveil on est fatigué, on se bat avec notre réveil matin et on arrive à l’examen en mauvaise condition. La nuit est réparatrice, profitons de ce moment pour recharger nos batteries. C’est le moment de faire la mise à jour de son cerveau.

Si on veut profiter des bienfaits du sommeil on ira se coucher avant 22h00. Pour réussir la veille d’un examen on arrête de réviser à 19h00. On profite de ce moment pour se faire à manger sainement. J’insiste sur ce point. Le fait de cuisiner au lieu de dégeler un plat ou de se faire livrer vous apportera une sorte de méditation. Vous serez concentré sur autre chose que vos révisions et le fait de réussir votre examen. Ce moment de décontraction permettra à votre cerveau de remettre les choses au bon endroit.

Que faire avant d’aller se coucher ?

Préparez toutes vos affaires avant d’aller dormir. Pour réussir son examen on doit éviter tous stress qui viendra mettre une barrière. Choisissez des habits confortables et placez-les à un endroit stratégique dans votre parcours du matin. Il faut être efficient. Les allers retours pour réunir ce dont on a besoin est une perte de temps et une augmentation du stress.

Vous arrangez votre matériel pour bien réussir votre examen. Pensez à tout ce dont vous aurez besoin le lendemain dans la salle d’examen. On organise sa trousse, son sac et son matériel en sorte qu’on puisse débuter l’épreuve sereinement.

Avant d’aller se coucher on pense à relire ses notes. Les points essentiels à retenir. Les accroches intéressantes qu’on voudra mettre dans un texte. Les formules importantes. Le fait de faire une simple lecture donnera de la matière à réflexion à votre cerveau. Comme on a fait une coupure ; il est disponible pour travailler pour nous avant de se mettre sur pause.

Et vous, vous faites quoi ?

Bien évidemment il y a plein d’autres routines qu’on peut mettre en place. On en reparlera dans un autre article. Mais je serais heureux d’avoir votre retour sur ce que cela vous aura apporté. Pour commencer on peut mettre en place une seule routine puis en rajouter une. Le principal étant d’avoir envie d’améliorer notre quotidien. Réussir ses examens c’est mettre en place un processus gagnant.

Dites-moi quelle routine vous parle le plus. Se coucher ou se lever tôt ? L’ alimentation saine ? Avoir une activité physique ? La méditation ? Faire des exercices de respirations ?

Je serais ravi de savoir ce que vous avez mis en place. Et si vous avez des conseils ou des astuces à partager, on est tous preneurs.

Parlez-nous également de vos propres routines. On serait ravi de les connaitre. Par exemple, j’aurais pu vous parler d’une amie qui tous les matins se regarde dans le miroir et se dit qu’elle va réussir en donnant le meilleur de soi-même. On reviendra dans un autre article sur les bienfaits de l’auto-motivation avec une anecdote sur Kanye West.

1 Commentaire

  1. Christina Soral

    Bonjour,

    Pour ma part c’est vrai que le sport et la méditation m’aide bien pour préparer mes examens.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

ACADEMIE DE LANGUES ET DE COMMERCE, Rue de Lausanne 37A 1201 Genève Switzerland

info@academy-geneva.ch | Tel. +41 22 731 77 56 | Fax +41 22 731 28 85

Suivez-nous sur

Heures d'ouverture

Lundi - Vendredi : 8h - 17h 

Accès TPG

Tram 15 direction Nations - arrêt Môle

Copyright 2019 © Académie de Langues et de Commerce, une école qui fait la différence !

Share This