Optimisation de la Performance Cognitive

| | | 0 commentaires

Optimisation cognitive et intelligence artificielle.

Aujourd’hui, plus que jamais, l’information va très vite, si vite que le temps de réflexion devient restreint, et que nos choix et nos décisions ne sont peut-être pas optimum. L’intelligence artificielle est pourtant au cœur de nos vies professionnelles et de nos vies privées. Les réseaux sociaux sont utilisés, surutilisés, alimentés, suralimentés, laissant parfois une impression désagréable d’envahissement et d’étouffement. Pourtant, internet permet aux particuliers, aux entreprises, aux institutions, aux universités et écoles de communiquer. On peut échanger des informations et se former via des plates-formes de e-learning ou de mooc (Massive Open Online Course).

Optimiser ses choix et performer dans ses décisions

Supposez que vous soyez à la recherche d’une école de commerce, votre recherche sur internet vous conduit donc à un grand nombre de possibilités. Vous lisez attentivement le contenu de chaque formation, les conditions d’inscription, le coût de la formation. Pour vous faire une idée encore plus objective et plus précise, vous analysez les différents témoignages d’anciens élèves.  Ces retours d’expériences peuvent prendre une forme écrite de quelques lignes ou alors être sous un format vidéo. Mais, vous prenez aussi un autre paramètre en compte, celui de la date de création de l’école, indicateur important, témoin d’une institution pérenne et prospère. Notre choix se portera plus facilement sur une école qui a un demi-siècle que sur celle qui existe depuis quelques années.  

Innover dans la façon d’apprendre

C’est un peu le parcours que j’ai emprunté, à la différence près, que je me trouvais à la recherche d’un partenariat avec une école qui partage ma vision de l’enseignement. Parmi les différentes écoles de commerce de Genève, l’une en particulier a attiré mon attention. «L’Académie de Langues et de Commerce». Le terme académie nous renvoie au grand philosophe Platon, qui la fonda autour du IVème siècle avant J.-C., avec cette célèbre devise «Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre».

Comme vous, j’ai été voir par curiosité les témoignages. La chose que je retiens est la suivante : les anciens étudiants étaient tout simplement heureux d’avoir étudié dans cette école. Ravis d’avoir eu un enseignement bienveillants. Des professeurs ayant été capables de leur apporter des connaissances, des savoirs, des savoir-être, et des savoir-faire. Une école qui s’adapte, et qui permet d’accroître sa confiance en soi, d’exploiter ses talents.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit, développer ses intelligences, faire éclater ses potentiels, se réaliser et s’épanouir. Je vous invite à lire dans ce domaine «les intelligences multiples» d’ Howard Garner, psychologue américain, spécialiste du développement ainsi que Josef Schovanec, philosophe autiste auteur de «Nos intelligences multiples».

Entre bonheur et soif d’apprendre.

Moi aussi je fus touché. Une petite vidéo postée sur le site de l’Académie m’a permis de découvrir le témoignage très émouvant et très fort de cette jeune Sarah. Très simplement, elle exprime son bonheur d’avoir passé une année à l’Académie. Au cours de cette année, elle découvre avec bonheur le management, le marketing, l’économie d’entreprise. Autant de disciplines qui lui seront utiles, puisque grâce à son implication dans les cours et grâce à la directrice, elle obtient un travail. Mais ce qui restera vraisemblablement dans le souvenir de Sarah, est cette quête de la bienveillance pédagogique, avec les cours de coaching dispensés par Madame Savoy-Guiren, les conférences de Tony Robbins.

Je l’ai dit, je fus touché, ému, par ce témoignage. Une école qui ne vise pas seulement le diplôme, mais une école qui vise à la réalisation de soi, une telle école est rare.
Cette singularité tient évidemment à la personnalité de ceux qui dirigent l’école. En effet, la directrice, Madame Savoy-Guiren très impliquée dans le développement personnel, fait la part belle aux neurosciences. Elle et son mari ont su donner à leur Académie cette coloration unique qui remonte à l’Antiquité avec Aristote disant que «apprendre doit être un plaisir». C’est bien ce qui se passe dans l’Académie : les étudiants non seulement apprennent des connaissances, mais ils apprennent à se connaître et à avoir confiance en eux !

Confiance en soi et auto-efficacité personnelle

La confiance en soi et l’auto-efficacité personnelle : un terrain que je connais bien. Avant de créer ma structure autour de la performance cognitive, j’étais enseignant en mathématiques. Confronté à la notion d’estime de soi en permanence. Les Mathématiques sont une discipline exigeante où la compréhension est parfois mise à rude épreuve, et par voie de conséquence, où l’estime de soi est également mise à rude épreuve. Rester bloqué sur un exercice ou un théorème renvoie très vite à la notion de frustration et donc à la notion d’échec. Au contraire, réussir un exercice entraîne une meilleure idée de soi.

Ma pédagogie s’inscrit exactement dans la lignée de l’Académie des Langues et de Commerce. La philosophie de ma structure «OPC» (Optimisation de la Performance Cognitive) rejoint totalement la philosophie de l’Académie, avec par exemple, cette superbe réflexion autour de l’échec : «L’échec est le fondement de la réussite» (Lao-Tseu, sage chinois VIème-Vème siècle av. J.-C.).
L’échec n’est donc pas une fatalité, mais un tremplin pour réussir ! En revanche, pour arriver à cette perspective, un travail sur soi est nécessaire et c’est justement ce qui relie mon programme «OPC» et l’Académie des Langues et de Commerce.

L’échec n’est donc pas une fatalité, mais un tremplin pour réussir ! En revanche, pour arriver à cette perspective, un travail sur soi est nécessaire et c’est justement ce qui relie mon programme «OPC» et l’Académie des Langues et de Commerce.

Stimuler la curiosité pour mieux apprendre

Notre époque a besoin de plus de calme, de sérénité et de douceur. Il faut diminuer ce stress sournois qui gagne du terrain et qui finit par biaiser les relations humaines.

Une rencontre authentique devait donc avoir lieu, celle d’une part, de l’Académie des Langues et de Commerce et celle de ma structure «OPC» (Optimisation de la Performance Cognitive). Mon programme des sciences cognitives est centré autour des neurosciences, clef de voûte d’un apprentissage dans les meilleures conditions.

Comprendre le fonctionnement global du cerveau, c’est mieux comprendre comment nous apprenons, comment nous retenons, et c’est donc avoir accès au fonctionnement de nos différents types de mémoires. La vitesse des connections neuronales (appelée spikes) est d’environ 100m/s ! Des milliards de connexion se produisent de façon quasi-instantanée sans que nous nous en rendions compte. Nos fonctions conscientes et inconscientes fonctionnent de pair, mais l’inconscient l’emporte toujours. Les neurosciences n’ont pas terminé de nous étonner, et de nous aider à finalement mieux nous comprendre et mieux nous accepter.

Être Professanimateur pour l’Optimisation de la Performance Cognitive

Le but du programme «OPC» est d’intervenir auprès des professeurs afin de leur permettre d’être encore plus motivés et plus performants. Mais également d’intervenir auprès des étudiants afin d’optimiser la mobilisation de leurs ressources intellectuelles.

La didactique, la pédagogie, et l’andragogie sont des champs que j’explore quotidiennement et qui nourrissent le contenu de mes formations. Cela induit donc le fait que les étudiants de l’Académie des Langues et de Commerce ont la chance de se former et d’apprendre dans des conditions d’exception. Mon programme «Optimisation de la Performance Cognitive» prend alors tout son sens et vient renforcer le dispositif de l’Académie, en participant à l’apport d’éléments philosophiques, psychologiques et linguistiques.

Quand les sciences-cognitives nous facilitent l’accès aux différents savoirs...

Les Sciences Cognitives sont officiellement constituées de six disciplines (Anthropologie, Intelligence Artificielle, Linguistique, Philosophie, Psychologie et Neurosciences), sur lesquelles je m’appuie afin de permettre aux étudiants de mieux se connaître. Ils peuvent acquérir des savoirs qui les aideront aussi bien dans leur vie professionnelle que personnelle.

Je distingue ainsi trois Savoirs :

Le savoir utilitaire, celui que l’on utilise dans la vie courante (comme par exemple utiliser un tableau Excel, savoir calculer un pourcentage, maîtriser l’orthographe, la grammaire…).

Le savoir utile, celui qui nous sert dans nos relations de tous les jours, à échanger, à communiquer.

Le savoir intelligent, celui qui s’acquiert sur le long terme, demande un approfondissement des choses, sollicite des efforts, semble « à priori peu utile». Mais qui finalement participe de notre construction psychique. Il nous permet d’évoluer et de nous ouvrir sur le monde. L’apprentissage d’une langue, par exemple, nous permet d’élargir notre socle de connaissances via des mœurs ou des coutumes différentes.

A propos des savoirs, je ne saurais que trop vous engager à vous plonger dans «les Sept Savoirs nécessaires à l’éducation du futur» d’Edgar Morin, sociologue et philosophe français. Concernant les langues, j’apprécie la citation du poète allemand Goethe, grand voyageur, qui disait la chose suivante : «Celui qui ne connaît pas de langue étrangère ne connaît pas sa propre langue».
On pourra lire avec beaucoup d’intérêt «Raison et liberté», de ce grand penseur et linguiste en la personne de Noam Chomsky.

Force et puissance de la psychologie positive...

Une autre idée fondamentale dans mon programme est celle de laisser circuler les idées dans son cerveau comme on laisse circuler l’énergie dans son corps. Les Sciences Cognitives permettent cette aération de la pensée positive. La circulation des idées permet de travailler sur la motivation, engendre une réelle bienveillance à l’égard des autres, et permet une meilleure confiance en soi.

Ainsi, mon programme «OPC» se fond-il et s’harmonise-t-il totalement avec l’Académie des Langues et de Commerce». Certains comprennent le monde comme on lit une histoire, d’autres le comprennent comme on regarde des images.

J’aimerais faire ici une extension renforçant le lien étroit entre l’OPC et l’Académie, avec la notion japonaise d’IGIKAI (signifiant «joie de vivre» ou encore «raison d’être»). En effet, cette notion du pays du soleil levant fait écho et résume assez bien tout ce dont je vous parle depuis le début, dans cet article : à savoir la superposition de ce qui anime nos deux structures : Passion, Mission, Vocation et Profession.

Conclusion et Ouverture...

Enfin pour conclure, je reprendrai les mots forts de la charte de l’Académie de Langues et de Commerce :

Innovation…pour être ancré dans le monde présent et anticiper le futur, libérer l’esprit créatif qui sommeille en chacun de nous.
Pédagogie…être toujours meilleur, savoir se remettre en question, étudier dans la bienveillance, le respect de soi et des autres, et surtout trouver du plaisir dans l’effort d’apprendre.
Rigueur… maîtriser et organiser nos pensées, apprendre à raisonner, à poser un problème, respecter des règles.
Communication…élément moteur et capital dans nos sociétés complexes, apprendre à échanger, à confronter des idées, dans un respect mutuel, afin de bâtir un monde meilleur.

«Avoir bien su communiquer, c’est avoir déjà remporté une victoire» (citation personnelle).

J’espère avoir réussi à vous communiquer mon envie de transmettre, mon désir de partager avec vous mon expérience et enfin de réussir avec vous un parcours enrichissant et surtout épanouissant.

Aussi n’hésitez pas à visiter mon site internet Professanimateur, qui viendra compléter le présent article. Et si vous décidez de venir étudier à l’Académie de Langues et de Commerce, je serai ravi d’échanger avec vous. D’ici là je serais heureux d’avoir votre retour ou vos questions via les commentaires.

«Le vent est favorable à ceux qui savent où ils veulent aller»
Sénèque.

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

ACADEMIE DE LANGUES ET DE COMMERCE, Rue de Lausanne 37A 1201 Genève Switzerland

Email | Tel. +41 22 731 77 56 | Fax +41 22 731 28 85

Suivez-nous sur

Heures d'ouverture

Lundi - Vendredi : 8h - 17h 

Accès TPG

Tram 15 | arrêt Môle

Copyright 2019 © Académie de Langues et de Commerce, une école qui fait la différence !

4164a0e87f4731cc040b176acd8bd625XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être avertie de nos prochains articles, événements et ouvertures de cours.

Merci de votre inscription !

Share This